« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

mercredi 28 décembre 2011

Ebayana: belles reliures, impressions anciennes, 16ème, 17ème et 18ème, EOs, ouvrages de bibliophilie...

Amis Bibliophiles bonjour,

Voici une sélection d'ouvrages intéressants actuellement en vente sur ebay... avant d'enchaîner demain avec un article sur ce meurtre/suicide étonnant qui secoue le petit monde du livre ancien... Suspense...

































H

19 commentaires:

Bertrand a dit…

ce qui est bien sur Ebay c'est qu'apparemment on peut y écrire à peu près n'importe quoi...

http://cgi.ebay.fr/MEMOIRES-DE-BUSSY-RABUTIN-/190617904657?pt=FR_GW_Livres_BD_Revues_LivresAnciens&hash=item2c61b66611#ht_500wt_901

Cette édition en 3 volumes in-12 n'a jamais été l'EO. L'EO est à la même date en 2 vol. in-4.

Au mieux on peut dire que c'est la première édition au format in-12.

... Et visiblement ça marche ! Le prix n'est pas dérisoire pour une EO qui n'en n'est pas une...

B.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Il y a pire : je n'ose même pas le rapporter ici, ne voulant pas me fâcher avec un vendeur. Dois-je lui envoyer directement l'énorme et ridicule erreur par ignorance inexcusable ? Mais il ne pourra pas corriger, donc le volume disparaîtra de la vente ...

Textor a dit…

Les guerres de religion au 15ème siècle... c'est une allusion à Jeanne d'Arc, sans doute ! :)

Le Bibliophile Rhemus a dit…

"Charles-Roi ami de Napoléon": c'est pas mal non plus !
Ne serait-ce pas plutôt la ville de Charleroi, où Napoléon avait laissé sa berline pendant la bataille proche de Waterloo le 18 juin (1815) ?
Beaucoup de "mystère" inventé pour un incomplet (même si la reliure en maroquin est fort probablement de Bozerian, ce qui aurait pu être évoqué).

Anonyme a dit…

"bible traduite en francais 15é siécle gravure rare. haute époque". Hain et Coppinger doivent se retourner dans leur tombe...

Anonyme a dit…

Ce vendeur vend plus de 1600 livres par mois, alors Charles Roi Bozérian, sont des concepts situés à milles lieux des préoccupations de l'étudiant fauché qui a rempli la grille. A contrario on fait parfois de très beaux chopins chez ce vendeur...si l'on sait reconnaître une reliure de Bozérian ou une originale non signalée.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Je me marre bien quand même,n'est-ce pas l'essentiel, en constatant que certains ici parlent de bibliophilie.

calamar a dit…

c'est vrai que certaines fiches laissent à désirer... c'est de chez lui que vient ce livre :
http://le-bibliomane.blogspot.com/2010/12/ondine-evocation-de-la-vie-theatrale-du.html

Jacques L. a dit…

C'est vous qui nous faites marrer Jean-Paul... Demandez-vous une fiche quand vous chinez un livre sur une brocante ou même à Brassens?

Non, c'est aussi l'un des plaisirs du BIBLIOPHILE et de la BIBLIOPHILIE que de croiser ce genre de fiche. On s'en fout, chacun se fait son avis sur un livre et puis c'est tout.
En l'occurrence, était-il nécessaire de préciser la nuance sur Charleroi... tout le monde n'avait-il pas saisi?
Jacques L.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Bien sûr, Jacques L
ce n'est pas à vous que je vais apprendre quoi que ce soit, mais nous sommes bien ici pour partager et je suis bien certain que peu avaient compris de quoi il s'agissait : aucune agression ni honte à dire de toutes façons tout haut ce que certains seulement pouvaient penser tout bas, en se disant qu'il ne fallait rien dire pour emporter le "morceau" intéressant (?): pour vivre heureux, vivons caché.
On a trop souvent répété ici (et ailleurs)que les blogs étaient faits pour partager les informations: dois-je garder les rares que j'ai pour moi, comme font la plupart de nos lecteurs ?Vous savez que ce n'est pas mon genre.Alors, je devrais peut-être parfois prendre des gants, mais je ne sais pas faire : je donne ce que je sais en pensant que cela profitera aux autres. Je l'ai déjà dit ici, les nuances sont diffgiciles à faire paraître sur des commentaires de blog.Parfois, ceux-ci peuvent paraître abrupts. Faut savoir prendre les informations données gratuitement sans arrière pensée.Sinon, je ne sereais plus làdepuis longtempS;

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Mais si je vous fais marrer, tant mieux !
C'est tout de même curieux de constater que quand on parle d'ebay,rien ne reste "soft"...

Jacques L. a dit…

Cher Jean-Paul, en relisant mon commentaire, je me rends compte qu'il était lui aussi quelque peu direct.

Je pense que cela n'a rien à voir avec ebay, mais plus généralement avec internet qui libère certaines pulsions que la civilité nous amène normalement à contrôler:
Parlerions-nous ainsi à un libraire du SLAM qui aurait fait une erreur dans une fiche sur son stand au Grand Palais? Non, et pourtant il se pique plus de bibliophilie (ou de librairie?) que la plupart des vendeurs sur ebay. L'erreur serait donc encore moins excusable.

Du reste, il y a quelque chose de paradoxal à ne pas tolérer les erreurs d'un vendeur à la petite semaine sur ebay (mais qui vend parfois des livres dont l'intérêt est inversement proportionnel à la qualité de la fiche), et à vanter les mérites de telle ou telle bibliographie (Brunet par exemple?), qui sont remplies d'erreurs et dans lesquelles les erreurs se répètent bibliographie après bibliographie, auteur après auteur.
Et si nous envoyions un email à Brunet pour lui dire qu'il déraille? :-)

Il faut prendre ebay pour ce que c'est, une grande foire aux livres, avec de bonnes choses mal décrites, de mauvaises choses mal décrites, de bonnes choses bien décrites, etc. Et s'abstenir de juger. A chacun de faire son choix, et c'est presque tant mieux s'il y a des erreurs, cela pousse chaque acheteur à faire ses propres recherches, voire à faire de mauvais achats. Et les mauvais achats forment la jeunesse chez un amateur, qui n'en a pas fait? Et les mauvais achats sont mérités chez les bibliophiles accomplis qui n'auraient pas pris la peine de vérifier une information pour un achat important.

Cordialement,
Jacques L.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Bien dit, Jacques L.
Bon réveillon !

Anonyme a dit…

Chers bibliophiles,

Un petit retour sur cette bible du XVe:

- sur le papier, je veux dire sur ce qu'il en reste, l'ouvrage n'est pas inintéressant: une bible protestante avec lettrines et figures, probablement une version de la traduction de Pierre Robert Olivétan ("Bible de Genève"), au mieux fin XVIe, plus probablement XVIIe ? Bien sûr en l'état, de manque, l'objet est sans intérêt.

- on ne peut tirer aucune conclusion sur la qualité des fiches sur e-bay: le vendeur n'est pas bibliophile à l'évidence.

- on ne peut en tirer aucune conclusion non plus sur les acheteurs potentiels: les enchères sont bidonnées, je laisse cette enquête aux Hercules qui furent si prompts à découvrir le mystère du massicot.

Bonnes fêtes à tous !

Hugues a dit…

Bien vu cher Anonyme (soyez sympa, signez, même avec un pseudo), les enchères sont complètement bidonnées.

J'avais signalé ce livre à cause de la description, de l'état, bref de la singularité de l'ensemble.

Courage, fuyons!

H

Daniel a dit…

Même si la description est effectivement très drôle et proche du ridicule, je ne suis pas certain que les enchères soient bidonnées. J'ai mis plusieurs fois des bibles très incomplètes XVIe ou XVIIe, elles ont souvent fini naturellement bien au delà de 400 euros. Certains collectionneurs de bible ont du courage et ne raisonnent probablement pas comme les bibliophiles prenant la fuite ;), ils veulent sauvegarder l'objet de culte. Des marchands de gravures ont également du courage quand il y a + 200 petits bois XVIe ou XVIIe, et quelques cartes. Bien encadré, faites le calcul ?. Des acheteurs aux profils et motivations totalement opposées peuvent donc se battre, ne leur jetons pas la pierre.
Il me semble que ce pourrait être une bible de Lyon Pillehotte vers 1585 je reconnais la carte et des gravures, mais ces bois ont sans doute été utilisées dans d'autres éditions plus tardives. Elle provient peut être du XVe, mais alors c'est le XVe Arrondissement! ;)
Daniel B.

Benoît a dit…

Daniel, les enchères sont bel et bien bidonnées: cliquez sur le pseudo du meilleur enchérisseur et vous constaterez que 100% de ses enchères se portent sur les objets mis en vente par le vendeur... que ce soit des vêtements, des monnaies, des livres, des valises... C'est beau l'amour.
Enchères artificielles et bidonnées, évidemment.
Benoît

Daniel a dit…

@ Benoit Effectivement vous avez raison, dans ce cas il ferait mieux de s’arrêter car c'est pas si mal vendu ! Si ebay mettait les prix de réserve gratuit, il y aurait sans doute moins de problème de ce type.

Je vais maintenant quitter les livres, pour passer au Château Marquis de Terme, bon réveillon à tous et que l'année 2012 soit un bon millésime bibliophilique.

Daniel B.

Pierre a dit…

Merci Benoît ! Grâce, à vous je viens de comprendre comment on vérifie les enchères bidonnées [100% des enchères sur ce vendeur, c'est de l'amour] !

Résolution pour 2012 : Essayer de devenir moins nouille qu'en 2011 ;-)) Pierre

Bonne année à tous les commentateurs de ce blog !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...