« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

mercredi 11 septembre 2013

Promenade de Bibliophile : la Bibliothèque de Saint-Omer

Amis Bibliophiles bonjour,

Comme presque toujours dans les petites capitales régionales, la bibliothèque municipale s’est constituée au XIXe siècle autour des saisies révolutionnaires. À Saint-Omer, sous-préfecture et petite ville historique du Pas-de-Calais les bibliothèques primitives les plus importantes étaient celles de l’abbaye Saint-Bertin, de l’église cathédrale, (l’église collégiale était en effet devenue cathédrale après l’anéantissement de Thérouanne par Charles Quint), des collèges de jésuites, "français"et "anglais" et de quelques monastères des environs. 



En 1792, le dépôt littéraire s’installa dans les locaux de l’abbaye Saint-Bertin.

En 1804, il fut rassemblé dans une salle de l’ancien collège "français". Pour l’occasion les boiseries de l’abbaye de Saint Bertin furent récupérées.  La bibliothèque municipale était créée. Aujourd'hui les boiseries  sont toujours conservées pour leur partie haute dans le bâtiment actuel qui date cependant de la fin du XIXe siècle.

Le fonds ancien préservé dans cet écrin (salle Aubin) compte 206 incunables, 1500 manuscrits dont 887  du IXe au XVIIIe siècle, 16600 imprimés avant 1914. La bibliothèque conserve également des archives communales et notariales importantes. 

Jean Doubdan, Le voyage en terre -Sainte, Paris, Clousier, 1666.

Nicolas de Nicolay, Discours et histoire véritable des navigations...faicts en Turquie, Anvers , 1586
Héritage de Saint-Bertin, les reliures médiévales et monastiques y sont bien représentées, si en revanche les ouvrages précieux de littérature y sont plus rares. La bibliothèque enrichit un important fonds régionaliste. Elle conserve également depuis 1825 par donation la bibliothèque et les papiers du baron du Teil.

Parmi les trésors de la bibliothèque, la vie de Saint Wandrille manuscrit carolingien illustré, un tome de la Bible à 32 lignes de Gutenberg, une description de l’Egypte bien sûr (visible aux journées du patrimoine), l’Encyclopédie reliée aux armes de la ville…

César de Ligny, Ambassades et négociations du cardinal Du Perron, Paris, Estienne , 1623.
Cette bibliothèque a le mérite d’organiser régulièrement des expositions temporaires in-situ dans la grande salle en accès libre ornée de ses girafes. Le cadre ajoute au plaisir des vitrines. Les quelques photos qui illustrent ce billet ont été prises pendant l’exposition "Récits de voyages" qui s’acheva le 28 août dernier.

Lauverjat

Pour plus de détails voyez le site "ménestrel"
http://www.menestrel.fr/spip.php?rubrique1751

La Bible est numérisée : 
http://bibliotheque-numerique.bibliotheque-agglo-stomer.fr/collection/662-ancien-testament-bible/?n=1

4 commentaires:

Textor a dit…

Bel endroit qui donne envie de chercher où se trouve Saint Omer sur la carte.
Si j’ai bien suivi, ce ne sont pas les livres qui sont remboités dans des reliures anciennes mais, pour une fois, la bibliothèque elle-même qui est remboitée dans une abbaye…
Textor

Pierre a dit…

Reportage avec des clichés bien nets, Lauverjat. On voit que les ouvrages ne sont pas à 3 mètres dans une vitrine blindée !

Saint Omer est aussi la cité d'origine d'un graveur (sur bois) et peintre audomarois ayant vécu de 1894 à 1954, Gustave Vandenbergue. Ses illustrations de l'ouvrage de Sertillanges La cathédrale sont remarquables. Pierre

Léo Mabmacien a dit…

La bibliothèque de St Omer possèderait une bible de Gutenberg à 32 lignes ;-))

Léo

Lauverjat a dit…

42 lignes bien sûr!

Lauverjat

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...