« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

mardi 4 mars 2014

Agenda Bibliophile: l'exposition Gustave Doré, L'imaginaire au pouvoir, au Musée d'Orsay

Amis Bibliophiles bonsoir,

Don Quichotte, La Bible, Rabelais, Hugo... Gustace Doré est une référence pour les bibliophiles. L'exposition qui se tient jusqu'au 11 mai 2014 au musée d'Orsay est une occasion de le redécouvrir.

"Gustave Doré est sans doute l'un des plus prodigieux artistes du XIXe siècle. A quinze ans à peine, il entame une carrière de caricaturiste puis d'illustrateur professionnel - qui lui vaudra une célébrité internationale - avant d'embrasser tous les domaines de la création : dessin, peinture, aquarelle, gravure, sculpture. 



L'immense talent de Doré s'investit aussi dans les différents genres, de la satire à l'histoire, livrant tour à tour des tableaux gigantesques et des toiles plus intimes, des aquarelles flamboyantes, des lavis virtuoses, des plumes incisives, des gravures, des illustrations fantasques, ou encore des sculptures baroques, cocasses, monumentales, énigmatiques... 


En tant qu'illustrateur, Doré s'est mesuré aux plus grands textes (La Bible, Dante, Rabelais, Perrault, Cervantes, Milton, Shakespeare, Hugo, Balzac, Poe), faisant de lui un véritable passeur de la culture européenne. Il occupe ainsi une place cruciale dans l'imaginaire contemporain, de Van Gogh à Terry Gilliam, sans compter son influence certaine sur la bande-dessinée ; autant d'aspects que cette première rétrospective depuis trente ans souhaite explorer."



Le site de l'exposition:
http://expositions.bnf.fr/orsay-gustavedore/index.htm

Commissariat
Edouard Papet, conservateur en chef au musée d'Orsay
Philippe Kaenel, professeur titulaire d’histoire de l’art à l’Université de Lausanne
Paul Lang, sous-directeur et conservateur en chef au musée des beaux-arts du Canada
En partenariat avec la Bibliothèque nationale de France

H

4 commentaires:

calamar a dit…

sans doute à voir... dommage que ce soit si excentré par rapport à Lyon !

Anonyme a dit…

J'y suis passé ce we : beaucoup de monde!
Le Gustave avait un sacré coup de crayon quand même!
Moins emballé par ses tableaux, mais bon...
Bon visite à tous, ça vaut le coup!
cordialement,

Wolfi

calamar a dit…

comment est-ce possible, "moins emballé par ses tableaux" ? à part le grand religieux, ses paysages sont impressionnants (sans être impressionnistes). Y a-t-il le Dante et Virgile ?

Anonyme a dit…

C'est vrai que ses paysages sont impressionnants pour reprendre l'expression, mais ce n'est pas ma tasse de thé.
Dans le genre, je préfère ses aquarelles de paysages de montagnes.
Mais les goûts et les couleurs...
Cordialement,
Wolfi

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...