« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

vendredi 19 décembre 2014

Miscellannées Bibliophiles de Monsieur H.: la bibliophilie c'est pour les papys, quelques nouvelles d'Aristophil alias "tu vas avoir des problèmes toi", l'argent perdu de l'investisseur lorrain...

Amis Bibliophiles bonjour,
 
La bibliophilie, c'est pour les papys!
 
Noël approche, et même si certains libraires s'épanchent sur le fait que le livre ancien ne semble pas être un cadeau prisé cette année (ce qui ne me surprend pas), d'autres au contraire rivalisent de marketing direct à grand renforts de mailing.
 
C'est l'un de ces mailings qui m'a interpellé aujourd'hui, celui envoyé par la Librairie Le Feu Follet et qui a pour titre "Pas d'idée pour Papy? Mais si...".

 
 
Il faut reconnaître que le reste du mailing propose des cadeaux pour le reste de la famille, mais à l'heure où tout le monde s'inquiète de voir le nombre de bibliophiles vieillir, voire mourir, je me demande si c'est vraiment le bon message à envoyer. Est-ce qu'un "il n'y a pas d'âge pour aimer les livres anciens", n'aurait pas été mieux?
 
Quoi de neuf chez nos amis d'Aristophil? Hélas pas de bonnes nouvelles qui viendrait nous annoncer que ce remue-ménage juridique est infondé et que tous les investisseurs vont retrouver leurs billes.
 
Au contraire, un article inquiétant dans le Républicain Lorrain dans lequel un investisseur affirme que malgré ses tentatives il ne peut récupérer ses fonds et la plus-value "promise". Ce commerçant propriétaire en indivision de nombreux documents achetés par Aristophil et mis en vente via Art Courtage, dont les archives de De Gaulle réclamées et préemptées par l'Etat.
 
 
Interrogé par le journal, M. Lhéritier, qui n'est pas mis en examen et bénéficie toujours de la présomption d'innocence, affirme qu'il ne peut agir puisque tous ses comptes et autres actifs sont mis sous scellés, sauf que l'investisseur en question réclame depuis 6 mois auprès d'Aristophil, soit bien avant les perquisitions. Etrange. L'avocat de l'investisseur,  maître Alexandre Bouthier conclue que "tout ceci manque de transparence, et que le taux de rendement semble suspect". Il va saisir le Parquet de Paris. Pour ce client d'Aristophil, ce sont potentiellement 235 000 euros qui sont perdus. Espérons qu'il les retrouvera une fois les choses clarifiées.
 
Aristophil encore, actif sur les réseaux sociaux avec son groupe de soutien sur Facebook, Soutenons Aristophil, qui semble m'en vouloir, enfin j'imagine.
 
 
 
Je serais inquiet si la plupart des membres de ce groupe n'étaient pas des conseillers en patrimoine ayant vendu les produits d'Aristophil, et qui doivent être fort embarrassés lorsque leurs clients les interrogent, ou carrément des profils fantômes, comme Fabien Germain par exemple... fort actif pour soutenir Aristophil, mais qui est un faux profil.
 
Le plus inquiétant en fait, ce sont les innombrables fautes de français commises par ces amis des lettres sur leurs comptes Facebook et twitter, qui rendent leur logorrhée presque illisible, sans parler des références aux théories du complot, des médias manipulés, des journalistes véreux (c'est bien la première fois que Charlie Hebdo, Le Point, Boursorama, Libération ou UFC sont d'accord pourtant!), et, plus triste, des sorties comme celles ci-dessous, aux amalgames douteux. Mais je préfère vous laisser lire, j'ai peur de salir mes doigts en recopiant ces mots.
 
 
Vous pouvez suivre la page Facebook, mais je vous préviens, au niveau orthographe, ça pique les yeux. Cela me rappelle ces quelques lignes de Cyrano qui vont sans doute comme un gant aux zélateurs d'Aristophil sur Facebook, ce qui est cocasse quand on aime les Lettres et les Manuscrits, jusqu'à en faire un musée:
 
Si vous aviez un peu de lettres et d'esprit :
Mais d'esprit, ô le plus lamentable des êtres,
Vous n'en eûtes jamais un atome, et de lettres
Vous n'avez que les trois qui forment le mot : sot !
 
H

12 commentaires:

calamar a dit…

Le Républicain Lorrain est en pointe sur cette Affaire, certainement à cause de l'origine de mr. G., avec des articles dont le ton a évolué, semble-t-il... "Soutenons Aristophil" doit être content, il y a un média qui donne des avis qui ne vont pas toujours dans le même sens ! (bon, l'évolution n'est peut-être pas celle révée par ce groupement, mais on ne peut pas tout avoir !)

calamar a dit…

et puis je ne suis pas si vieux que çà, screugneugneu ! je vais ressortir mon Radiocom2000 et l'appeler, ce jeune zazou, il va voir...

Anonyme a dit…

J'ai quand même du mal à appeler les clients d'Aristophil "collectionneurs" ou "bibliophile". Pour moi la possession réelle de l'objet est indissociable de ces termes. Encore, dans un "club", où les membres sont restreints, on peut avoir accès aux livres ou manuscrits. Mais là, sur les 20000 parts, combien de clients ont pu toucher, et même voir ce qu'ils achetaient? Pas beaucoup je pense!

Ils ont peut-être découvert un intérêt pour ces choses (et pour ça on peut alors remercier GL), mais ils ne sont en rien des collectionneurs ou ou des bibliophiles.

Anonyme a dit…

Un Noël avec les boules et bien enguirlandé.

Pauvre Nancéien, si il voulait inverstir dans les misérables , un don au resto du coeur eut été plus judicieux, quand à ceux qui ont acheté le rouleau de Sade, ils devaient bien s'attendre à se faire (...) Quand un portefeuille est rempli non pas d'actions, mais de feuilles caduques comme l'a réïnventé cette société, on doit bien s'attendre à ce qu'elles tombent à l'automne. M'enfin ça fait toujours plaisir de voir que des adultes croyaient encore au père noël et ce toute l'année. 235000 euros pour en plus avoir des Noëls tristes suite à la perte de ses illusions c'est cher payé. je n'aimerai pas être à sa place, il ne lui reste plus qu'à le trainaux en justice, en espérant que le compte de Noël se terminera bien pour lui.

Ca sent le sapin

calamar a dit…

à noter tout de même une constante qui rapproche cette situation de celle qu'ont connues les victimes de Madoff, sans préjuger de toute éventuelle responsabilité pénale : le préjudice est toujours exprimé en fonction du gain espéré, pas de la somme réellement investie. Il s'en faut dans ce cas particulier de 35000 euros...

Olivier a dit…

IL y en a qui regrettent visiblement les beaux temps de la presse française qui recommandait d'investir dans Panama et l'Emprunt Russe... (non pas que l'actuelle soit irréprochable).
Et puis ça me fait rire ces gens qui investissent en pleine crise sur des produits hasardeux alors qu'avec un peu de jugeote il suffisait d'acheter de l'or... Ah si j'étais riche...
Olivier

Anonyme a dit…

En placement tout est toujours hazardeux, ceux qui ont acheté de l'or en 2011 , et qui veulent reprendre leurs liquidités ont beaucoup perdus, comme ceux qui voudraient revendre le pétrole de l'année dernière ! m'enfin eux ont déja du liquide. Quand aux famille recomposées rien n'est plus chair qu'Aristofille. Le seul mec vraiment heureux, c'est le célibataire bibliophile, qui peut masser tranquilement le dos bosselé des ses XVIe, et dont le seul problème de placement est la position du livre sur l'étagère de gauche ou sur celle du bas.

Ca sent le sapin de mauvaise foi.

Anonyme a dit…

Un autre profil bidon créé pour l'occasion : Rikki Dédé
voyez : https://www.facebook.com/profile.php?id=100008697633718&fref=ufi

Il existe depuis 13h, donc hier après-midi, et se prétend libraire. Mais on ne voit pas le rapport avec son commentaire.

Anonyme a dit…

Rikki Dédé est un libraire du "salon du livre très très très ancien, un peu abîmé mais il a plus de 400 ans c'est normal!"

C'est un nouveau salon annuel qui se tient uniquement le 1er Avril, concurrent officiel du Grand Palais, version coussin péteur. PPDA sera en guest à l'ouverture, venez nombreux.

Anonyme a dit…

le 1er avril avant l'heure :
http://soutienaristophil.tk/

Anonyme a dit…

Magnifique, je n'avais pas vu ce site de soutien. Hébergé aux îles Tokelau (atoll de 2000 hab. de Nouvelle Zélande) ; l'extension ".tk" étant couramment utilisée par les sites de phishing ou autres arnaques... Je précise qu'il existe aussi des sites honnêtes hébergés ainsi, bien sûr ! Pas de nouvelles d'Aristophil ces temps-ci, d'ailleurs, les juges et les flics aussi fêtent Noël...
B.

Anonyme a dit…

Encore mieux :
on peut s'inscrire. Avec les questions de vérification, du genre "prénom du fondateur d'Aristophil", "année de création", etc.

Dans le texte d'inscription, le blabla habituel "nous ne pouvons pas vérifier tous les messages, etc."

et quand on est inscrit et qu'on veut publier un message (nouveau ou en réponse à un autre) :
"Notez que les nouveaux messages de ce forum devront être approuvées par un administrateur avant de devenir visibles."

BREF : ca ne sert à rien

Au moins, sur facebook, même s'ils censurent (j'ai vu des messages disparaître sur la page "soutenons Aristophil"), il est possible de "participer".



Et le dernier message : http://forum.soutienaristophil.tk/showthread.php?tid=27&pid=29#pid29

"les gants blancs spécialement prévus à cet effet". Lol. Quand on voit la photo, c'est typiquement le genre de gant qui ramasse toutes les merdes ambiantes. Alors oui, mieux vaut des mains bien lavées que des gants de "spécialement prévus à cet effet"

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...