« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

lundi 27 février 2017

La reliure par l'image: le Libellus Precum, une reliure unique de la BnF

Amis Bibliophiles bonjour,

Les variations autour de la reliure sont extrêmement nombreuses et nous avons tous dans nos bibliothèques, même ceux qui s'en défendent, une reliure que l'on affectionne particulièrement: reliure siamoise, leporello, vernis Martin, d'agonothète, et que sais-je encore?

Mais une reliure comme celle que je vous présente aujourd'hui, c'est moins probable et c'est heureux, puisque celle-ci mérite un écrin de choix, et est conservée au département des manuscrits de la BnF (Latin 1190).

Cette reliure aux dimensions modestes (205 x 135 mm) est tout à fait exceptionnelle: elle recouvre un manuscrit de la fin du XVe siècle, le Libellus Precum. Il s'agît d'un recueil de prières. De prime abord, la reliure surprend déjà par une étonnante tapisserie brodée en couleurs qui illustre les scènes de la Passion.  

En soi, cela suffirait à la rendre singulière aux yeux du bibliophile, mais c'est en fait à l'intérieur que se cache un secret, un trésor. En effet, une fois ouverte, on découvre deux sortes de feuillets enluminés sur ce qui me semble être du parchemin agrémentés d'une languette dans la partie inférieure: lorsque l'on tire sur les languettes, le mystère s'éclaircit et l'on découvre les portraits de Charles VIII et Anne de Bretagne, dont le mariage a été célébré en toute discrétion. 





Est-ce un livre? Ou cette reliure est-elle finalement une sorte de boîte renfermant un bien joli secret?

H

Notice complète:
Titre : Libellus precum .
Date d'édition : 1475-1500
Type : manuscript
Langue : latin
Format : Initiales dorées ou peintes. Portraits du roi CHARLES VIII et d'ANNE DE BRETAGNE peints sur bois, dans l'épaisseur de la reliure et dissimulés par des couvercles à glissière formant les plats. Miniature à l'intérieur du 2. - e. - plat. Cf. Couderc. - Album. - , pl. CX-CXI ; Leroquais. - op. cit. - ., III, pl. XCIX-C. - Parchemin. - 8 ff. - 205 × 135 mm. - Reliure ais de bois recouverts d'une tapisserie représentant des scènes de la Passion. Cf. Bouchot, Reliures , pl. XV-XVI
Description : Extrait de la Passion selon s. Jean (au verso du 1 er plat), suivi de versets, d'oraison, et du prologue de l'Évangile de s. Jean (1) ; — oraisons diverses (2, 3) ; — « Obsecro te... » (3v-4v) ; — « O intemerata... », etc. (5) ; — Suffrage de s te Catherine (à l'intérieur du 2 e plat).
Droits : domaine public
Source : Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Latin 1190 
Provenance : Bibliothèque nationale de France

6 commentaires:

Anonyme a dit…

En parlant de reliure, il y avait dans une vente aujourd'hui (pas sur le Live), deux "livres bouteilles" ???Ces deux lots malheureusement non illustrés... Un procédé breveté au milieu du 19e ??? Avez-vous déjà vu ça ?

Ci-dessous les notices :

23 LIVRE-BOUTEILLE. - Bouteille de format in-8, dos de veau fauve à faux nerfs et fleurons dorés, 500 / 600
les «plats» recouverts de papier jaune d’or à bordure de palmettes, au centre lithographie
représentant un soldat sur le premier plat, Molière sur le second. Mention répartie
sur les deux plats : Fremy frères & Bottrel, Ed. Dulac, Rue des Sauveurs n° 8, Par brevet
d’invention et de perfectionnement. Vers 1820.
Très rare de cette époque.
Petit manque au dos, grattage aux lithographies, papier bruni par endroit.



24 LIVRE-BOUTEILLE. - Bouteille, dos de veau rouge à faux nerfs et fleurons dorés, titrée Esprit 1 000 / 1 500
de J.J. Rousseau, La Nouvelle Héloïse, les «plats» recouverts de papier rose à bordure de
palmettes, au centre lithographie représentant un soldat sur le premier plat et J.J. Rousseau
sur le second. Mention répartie sur les deux plats : Fremy frères & Bottrel, Ed. Dulac, rue des
Sauveurs, n° 8, Par brevet d’invention et de perfectionnement. Vers 1820.
Très rare de cette époque.
Bel état de conservation.

Philippem a dit…

Bel objet et beaux portraits ! Mais ce n'est pas vraiment un livre à mon avis.
Pour ce qui est des livres-bouteilles (ou plutôt bouteille-livres) vous pouvez en voir des photos sur
http://catalogue.gazette-drouot.com/visitesdesalles/visite.jsp
Salle 11, lots 23 et 24.

Anonyme a dit…

Merci !

Anonyme a dit…

Je corrige mon commentaire : merci beaucoup, mais c'est la vente que je mentionnais, les exemplaires que j'avais vus... Or, comme elle a eu lieu ce lundi 27, les photos ne doivent plus être en ligne.

Philippem a dit…

Effectivement, les images étaient visibles hier, mais vous pouvez tout de même les retrouver dans les ventes passées à cette adresse :
http://catalogue.gazette-drouot.com/visitesdesalles/visite.jsp?id=81458

Librairie ancienne L'Oeil de Mercure a dit…

On a évoqué au sujet de ces peintures de Jean Perréal , une autre identité , celle de Pierre Sala et de son épouse . Une identification qui personnellement me va beaucoup mieux. J'ai du mal à imaginer un livret conçu pour un couple royal sans aucune allusion héraldique , mais pourquoi pas

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...