« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

mardi 28 août 2007

Débat n° 2 : pour ou contre ebay ou ebay nuit-il à la bibliophilie?

Bon, on dirait que vous dormez... ou alors est-ce l'énigme d'hier qui vous a assommés?

Rien de tel qu'un petit débat pour vous réveiller, en tout cas je l'espère.

Nous avons déjà effleuré le sujet à travers d'autres débats, mais voici une façon de le traiter plus complètement.

Jusqu'à il y a une dizaine d'années, il n'y avait que trois façons d'acheter des livres anciens : s'adresser à un libraire, hanter les salles des ventes et visiter les divers salons et marchés (je passe sur les brocantes, anecdotiques en termes de quantité et non spécialisées). Aujourd'hui, internet a changé la donne, on peut avoir accès aux catalogues de libraires du monde entier, ce qui ne change pas la façon d'acheter, mais plus la taille du marché, mais on peut surtout désormais acheter aux enchères dans le monde entier via le site ebay, à des particuliers ou à des professionnels.

Je ne fais bien sûr aucun prosélytisme en faveur d'ebay, mais force est de reconnaître que le site n'a pas de concurrents sérieux.

La question est : comment ce site, et la possibilité d'acheter des livres aux enchères sur internet, a-t-il modifié l'univers du livre ancien, et finît-il par nuire à la bibliophilie?

Je suis certain que vous avez un avis.

H

9 commentaires:

Anonyme a dit…

En ce qui me concerne c'est assez simple... Ebay n'est qu'un moyen supplémentaire de trouver des livers.

Sur ebay, il y a de bons livres, de bons vendeurs, et de mauvais livres, et de mauvais vendeurs. Comme dans la vraie vie quoi.

Comme avant ebay... d'ailleurs. Parfosi en écoutant certains détracteurs, on a l'impression qu'avant ebay les bibliophiles vivaient dans un monde idéal, dans lequel tous les libraires étaient bons et leurs livres abordables...

Sauf que moi, j'ai connu ce temps... et franchement, ce n'était pas le cas qu'aujourd'hui.

Donc n'est qu'un moyen supplémentaire pour le bibliophile et ne peut pas nuire à la bibliophilie.... A un détail près, le prix des livres me semble avoir globalement baissé, mais c'est sans doute simplement parce qu'ebay est le seul concurrent sérieux qu'ont jamais eu les libraires... qui avaient l'habitude de faire leurs petites affaires entre eux, sans interférence et sans lien avec une quelconque loi du marché.

Ebay nuit-il? Non. Est-ce un bien? A la marge oui.

Martin.

Pilou a dit…

C'est avec ebay que ma collection, au départ marginale, est devenue aujourd'hui assez conséquente. Grâce à ça, j'ai pu obtenir de bons livres à des prix raisonnables, et en tout cas bien inférieur à ceux pratiqués en librairie ancienne traditionnelle.
Ebay a permis de faire jouer une concurrence mondiale sur un marché qui en était autrefois dépourvu, même le plus souvent au niveau local. C'est sûr qu'une concurrence féroce n'est pas toujours bonne pour les gens du métier, mais les meilleurs réussiront à s'adapter.
L'avantage, c'est que maintenant, c'est le "consommateur" qui décide lui-même du prix à donner à tel ou tel ouvrage, contrairement à la situation précédente. Ce qui ne plait pas forcément aux libraires qui dirigeaient le marché un peu selon leur bon désir (ce n'est que mon avis, donc "bons libraires" ne vous offusquez pas de mes propos! :) )...

Ambroise (mal) Paré a dit…

Bonjour
je suis librairie pro et comme beaucoup je me sers d'ebay car c'est un outil de vente comme un autre, qui est entré dans les moeurs, et est un nouveau repère pour tous.
je pense que les critiques sont du côté du passé, voir par exemple les quelques libraires avec pignon sur rue qui sont aussi sur ebay...
amicalement

un libraire parmi d'autres... a dit…

libraire également,
totalement d'accord avec le commentaire précédent,
que les libraires qui dénigrent Ebay suppriment dès ce jour leur compte Ebay (soit en tant qu'acheteur, soit en tant que vendeur d'ailleurs), et je croierai au semblants de rébellion que le "système" Ebay peut leur inspirer,
tant que je verrai des membres du SLAM enchérir ou vendre des livres sur Ebay, je ne croierai qu'à une mascarade !

Amis bibliophiles,

Un libraire parmi d'autres...

Anonyme a dit…

En tant qu'acheteuse, ce qui m'intéresserait est de savoir sur quels critères vous, vendeur libraire ou vous, vendeur amateur bibliophile, sélectionnez dans vos stocks les livres que vous mettez en vente sur eBay.

Tanger Soto

Hugues a dit…

Mais... mais...Recensement, combien y-a-t-il de libraires qui lisent le blog?
Hugues

J-P Fontaine a dit…

On peut débattre pendant longtemps sur ce sujet, en vain : eBay est aujourd'hui, que cela plaise ou non, la plus grande salle de ventes publiques du monde où se retrouvent amateurs et professionnels, comme dans toutes les salles de ventes publiques. Elle n'a que des avantages : augmenter et diversifier l'offre, faire baisser les prix et instruire tous les internautes sur les différentes sortes de collections. Tous les bibliophiles, y compris les libraires, y trouvent leur compte.

J-P Fontaine

Hugues a dit…

Merci Jean-Paul,
On ne peut mieux définir ma vision d'ebay. Je suis exactement sur la même longueur d'ondes... Ce qui est amusant, c'est que figurez vous que je reçois environ une fois par semaine un email d'insultes quand je dis du bien d'ebay... Et qu'en j'en parle vraiment dans un message, ça monte à trois ou quatre par jour...
Visiblement, il y a des gens qu'ebay n'arrange vraiment pas!
Mais bon, j'imagine que ce sont les mêmes qui auraient condamné le cinéma, l'ordinateur, etc.... ("Ah, c'était tellement mieux avant...").
H

un ami du blog a dit…

le plus drôle est qu'il y a de fortes chances que ceux-là même qui vous insultent vendent et achètent à tout va sur Ebay...

Ah ! Humain quand tu nous tiens !

Bon courage.

Un ami du blog

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...