« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

jeudi 15 novembre 2007

Gonzalo, ebay and co...

Amis Bibliophiles Bonjour,

Gonzalo et les autres... En ce qui concerne les "livres" à éviter et le fait de parler d'ebay sur le blog.

Il est vrai que je parle plus d'ebay que des autres supports de vente (encore que sur le message dans lequel le débat est survenu, nous parlions d'un livre de Dédé, dont il se trouve que le pendant se trouvait sur ebay, ce qui à engendré la demande de conseil de Dédé).

La raison en est assez simple et elle est multiple : au moment où je faisais des sondages (qui vont revenir je pense), le seul mode d'achat étant utilisé par tous les lecteurs du blog était ebay, alors que vous êtes minoritaires en ce qui concerne les achats chez les libraires ou en salles des ventes.

J'aimerais beaucoup commenter des catalogues de libraires ou des catalogues de ventes, mais premièrement j'en reçois assez peu, et, deuxièmement, pour que cela ait un sens, il faudrait que vous le receviez tous, pour que nous puissions en discuter ensemble. En pratique c'est impossible... (je commenterai néanmoins la prochaine vente Bérès, parce que c'est un événement important de notre univers).

D'où ebay... Vous remarquerez d'ailleurs, comme l'a très judicieusement fait Bertrand hier à propos d'un Albert, que je reste neutre vis à vis d'ebay, et que si je pense que cet outil est très intéressant pour nous, il n'est pas exempt de défauts, loin s'en faut. Il me paraît donc légitime d'en parler, d'alerter sur un livre qui y est mis en vente si besoin, etc.

Ce n'est donc pas un parti pris pro-ebay, mais simplement un choix par défaut, puisque nous ne pouvons tous nous réunir autour d'un catalogue de libraire ou de salles des ventes. En ce qui concerne les bannières latérales sur le blog, elles permettent justement d'équilibrer entre ebay et les libraires.

Néanmoins, il me vient une idée : si un libraire ou une société de ventes me lit et qu'il souhaite mettre à la disposition des lecteurs du blog son catalogue en version électronique (et accepter les critiques et remarques éventuelles, comme c'est le cas pour ebay), les portes sont grandes ouvertes, et je me ferais un plaisir de le diffuser.

Pour conclure : nous parlons de livres, c'est certain, et évident, mais, et nous en avons déjà débattu auparavant, les livres n'étant pas mis gracieusement à notre disposition, le "marché" est une donnée qu'on ne peut négliger, et que j'évoque donc également de façn régulière.

Voici un débat ouvert, à vos plumes,si vous avez envie de vous exprimer.

H

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...