« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

dimanche 9 novembre 2008

Thèmes et Domaines.

Amis Bibliophiles Bonjour,

Parlons thématiques, ou domaines... Je discutais récemment avec un très sympathique libraire-expert parisien et celui-ci me disait: "la Bibliophilie est une cosa mentale, selon l'expression consacrée, mais pas seulement, la Bibliophilie, comme un vin ou un fromage, c'est aussi des morceaux de culture, avec un petit "c". L'homme au cigare m'expliquait ainsi que les bibliophiles achètent toujours une partie d'eux-mêmes en achetant un livre, ils projettent leurs ambitions, leurs rêves, et donc, leur culture: le Corse habitant la capitale recherchera furieusement les ouvrages sur l'île de Beauté, le grand chef traquera les ouvrages sur la gastronomie, le mystique qui s'ignore (ou pas), recherchera des ouvrages religieux ou ésotériques, ou comme Jean-Marc, l'un ou l'autre recherchera des ouvrages sur sa province d'origine, etc.

Fondamentalement, cela posait la question des goûts des bibliophiles. Sujet compliqué si nous partons du principe qu'il y a autant de bibliophilies que de bibliophiles. Néanmoins force est de reconnaître que de grands sujets apparaissent, et se démasquent souvent au détour des catalogues bien organisés: la Littérature bien sûr, l'Histoire, le Régionalisme, l'Esotérisme, la Gastronomie, les Voyages, la Reliure, la Bibliographie, etc. Sans parler des modes qui au cours des siècles sont venues ajouter leur grain de sel à ces tendances.

Sur le blog du Bibliophile, par exemple, l'article le plus lu est celui consacré, il y a un moment déjà, aux reliures en peau humaine. Et de loin. Suivent ensuite les présentations d'ouvrages précis et les articles consacrés à la reliure.

Sur ebay, le lien suivant (que vous ne connaissez peut-être pas: http://pulse.ebay.fr/Livres-BD-Revues_W0QQsacatZ267), donne également une idée des livres les plus surveillés par les internautes qui visitent le site. C'est un outil intéressant, parce qu'il a bien sûr une dimension statistique un peu plus représentative. On y découvre (surprenant? ou pas), que si on sélectionne la rubrique Livres en général ce sont quasiment toujours des BD, des Tintin ou des Jules Verne/Hetzel qui sont les ouvrages les plus suivis par les internautes. Si on précise un peu la recherche, en sélectionnant les ouvrages parus avant 1900, les livres anciens font leur apparition dans les ouvrages le plus suivis, à égalité avec les Hetzel.

A ce niveau de précision (livres parus avant 1900: http://pulse.ebay.fr/Livres-anciens-avant-1900_W0QQsacatZ11099), ebay donne également un autre indicateur qui peut être intéressant, par exemple pour nos amis libraires. ebay indique en effet quels sont les 10 mots les plus tapés dans le moteur de recherche du site pour cette rubrique: 1. cuisine, 2. atlas, 3. chine, 4. dictionnaire,
5. jules verne, 6. paris, 7. napoleon, 8. architecture, 9. botanique, 10. diderot. Pas de grosse surprise, sauf peut-être arhcitecture et diderot, qui arrivent par exemple devant médecine, voyages ou sciences.

Si on descend d'un niveau en sélectionnant les livres parus uniquement au 19ème (http://pulse.ebay.fr/Livres-anciens-avant-1900_W0QQsacatZ11099), les Hetzel se taillent la part du lion, et les mots les plus tapés dans le moteur de recherche ebay sont : 1. jules verne, 2. napoleon, 3. dumas, 4. cuisine, 5. zola, 6. histoire, 7. grandville, 8. verne, 9. economie, 10. hugo.

Au 18ème siècle, les ouvrages les plus suivis sont assez divers, accordant généralement une place importante aux belles reliures (http://pulse.ebay.fr/XVIIIeme-siecle_W0QQsacatZ47380). Les mots les plus tapés sont: 1. rousseau, 2. dictionnaire, 3. voltaire, 4. musique, 5. bouillon, 6. gazette des gazettes,
7. bordeaux, 8. histoire, 9. montaigne, 10. marivaux. Cette liste est assez étonnante, notamment la présence du mysterieux "gazette des gazettes". Ce qui apparaît néanmoins est que chez les bibliophiles amateurs de livres anciens, une fois le filtre de l'époque appliqué, c'est l'auteur qui semble plus primer: pas de voyages, médecine, reliure, sciences par exemple dans cette liste.

Enfin, au 17ème (http://pulse.ebay.fr/Jusquau-XVIIeme-siecle_W0QQsacatZ34188), les ouvrages rares et bien reliés se font la part belle. Les mots les plus tapés sont 1. incunable, 2. corneille, 3. dictionnaire, 4. recueil, 5. droit, 6. bible, 7. espagnol, 8. medecine, 9. aristote, 10. provence.

Pour qui sait les exploiter, un libraire astucieux par exemple, ces informations sont intéressantes. Pour le bibliophile, la bonne nouvelle est de ne pas voir apparaître ses thèmes de prédilection dans les mots les plus tapés. Autre intérêt, je me sers parfois de ces pages pour découvrir les ouvrages que d'autres internautes ont découvert et sélectionné, et que je n'aurais pas vus.

Bien sûr, nulle vérité là dedans, on connaît des médecins qui sont plus intéressés par les Cazin que par les ouvrages de médecine. Néanmoins, quand on connaît mieux ce médecin, on découvre quand même que sa première bibliothèque était constituée d'un très bel ensemble de livres consacrés à sa province natale, la Bretagne... Etre bibliophile signifierait-il (pas seulement) rechercher ainsi dans les livres les éléments constitutifs de la personnalité de chacun? Montrez moi la bibliothèque, je vous parlerai du bibliophile qui l'a rassemblée...

Dans tous les cas, cette approche par thèmes est intéressante, je la pratique souvent, parfois inconsciemment. Et à travers les emails que je reçois de lecteurs du blog, je constate combien ces approches sont souvent ciblées: amateurs de minuscules, amateurs de livres sur le Berry du 17ème siècle, sympathiques mono maniaques qui ne recherchent que les livres d'un auteur/imprimeur/ville/graveur particulier... sans parler des thèmes.

Mais vous justement, quels sont vos thèmes de prédilection?

H

8 commentaires:

Mike a dit…

Merci pour ces intéressants liens sur ebay, que je ne connaissais pas.
En ce qui me concerne, j'ai commencé par un thème, la musique, parce que je suis musicien. Mon approche n'était d'ailleurs pas celle d'un bibliophile au départ: j'ai cherché des livres anciens sur la musique, pour la musique, et désormais 15 années plus tard, j'ai plus de livres anciens de littérature et de théâtre que d'ouvrages sur la musique.
Je pratique la recherche par thème. J'avoue que je tape régulièrement dans les moteurs de recherche: musique, reliure, molière par exemple.
Mike

Anonyme a dit…

Je distinguerais mes thèmes principaux (littérature, voyages), dans lesquels s'expriment ma bibliophilie, des thèmes secondaires (gastronomie, ésotérisme) dans lesquels s'expriment ma... bibliomanie. Et les reliures que j'aime aussi, et qui font souvent de moi un bibliopégimane épanoui.
Tristan

Anonyme a dit…

On ne cherche bien que ce qu'on connaît et le plus souvent on ne trouve que ce qu'on cherche. N'avez vous jamais laissé passer quelque chose d'intéressant car vous ne le cherchiez pas à cet instant? Ou retrouvé un deuxième exemplaire d'un ouvrage "rare" quelques jours après le premier? Plus que la loi des séries je crois à l'éveil de l'intérêt.
Justement l'intérêt des chercheurs sur e-bay me paraît médiocre. Qu'au XIX, Verne, Dumas et Hugo arrivent dans le peloton de tête, qu'au XVIIIe on trouve Rousseau et Voltaire doit navrer beaucoup de libraires et réjouir ceux qui cherchent Sénancour, Mérimée, Chamfort ou Rivarol?
Que dire des modes du moment? Autrefois les Alde, les Elzevier furent l'objet de batailles acharnées, il y a t'il aujourd'hui un équivalent? Les livres de voyages me semblaient très prisés mais ne figurent pas dans le palmarès e-bay?
Bonne soirée
Lauverjat

pierre a dit…

Merci Hugues pour cette excellente synthèse sur l’outil Ebay et sur ce qu’il nous permet de découvrir sur le client « livre ancien».

Comme beaucoup d’entre vous, lorsque je fais une recherche, j’ai une petite feuille à côté de moi qui contient la liste des mots clefs que j’utilise systématiquement. Je n’en déroge jamais de peur de perdre du temps mais le hasard de la découverte de la boutique du vendeur (quand les frais de port sont élevés pour un ouvrage bon marché) me fait parfois acheter des ouvrages improbables…
Je confirme que je n’achète « bien » que des ouvrages appartenant à des domaines qui me sont chers. Par contre je n’utilise jamais Ebay pour des ouvrages dépassant 100€. Au delà de cette limite, je choisis la sécurité du site professionnel ou mieux encore directement la librairie qui me permet de visualiser l’ouvrage ou le libraire qui me le décrira par mail.
Etant de nature curieuse, j’aime aussi suivre les enchères d’ouvrages que je possède, que j’aimerais posséder ou que je désire m’acheter.

Vous indiquer quelques uns de mes mots clefs va m’exposer de façon impudique semble t’il. Heureusement, j’ai perdu toute pudeur suite à une chute de cheval…
- Buffon – cartonnage – cook /voyages – tartarin – plein cuir – sainte bible – etc…
Traduction
- Je suis vétérinaire – J’aime les beaux livres- Je suis de St Malo – J’habite Tarascon –Bibliopégimane – Catho – Curieux de tout…

De plus, lorsque parait un article sur le blog, je recherche souvent sur Ebay des ouvrages qui s’y attachent. Donc merci, le blog !
Cordialement. Pierre

Gonzalo a dit…

Merci pour les liens, qui m'étaient également inconnus, Hugues! Et merci pour l'article!

Pour ma part, je cherche essentiellement des belles écritures imprimées: calligraphie (en taille-douce) ou belle typographie. J'aime également les livres à gravures. Essentiellement XVIe et XVIIe siècles. Mes goûts vont vers le livre en tant qu'objet graphique, et non objet textuel (ce qui horripile mon entourage...). Plus de la moitié de mes recherches favorites (outil formidable, qui fait qu'ebay m'envoie tout les soir une dizaine d'email avec les nouveautés susceptibles de m'intéresser...) sont des noms d'imprimeurs (gryphe, plantin, granjon, tavernier, etc.).

Mais, comme nous tous (j'imagine...) ces critères n'ont rien d'exclusifs... Je craque devant des belles reliures, je bave devant des éditions originales de textes qui comptent pour moi, j'apprécie le charme des livres de voyage. J'espère qu'Hugues et Frédérick me pardonneront, mais il n'y a guère que les livres ésotériques qui me laissent de marbre! Enfin, remarquez, si les objets sont beaux.... je peux céder aussi!

Bergamote a dit…

Plus qu'un (ou des) thème(s), j'ai des coups de coeur. Bien sûr, il y a la gastronomie, les recettes du XVIIème ou du XVIIIème. Bien sûr, il y a mes "Nelumbo" (Petite Collection Guillaume, Dentu). Mais je peux craquer sur un format, un coloris, une texture, un texte, un souvenir...
J'ai par exemple récemment acquis un exemplaire de l'Oiseau Bleu, un beau broché de chez Piazza en parfait état, avec de magnifiques illustrations d'André Marty, tout cela parce que je l'avais entraperçu à Brassens et qu'il m'avait rappelé le film que j'avais vu dans mon enfance. J'ai dans l'idée de l'habiller d'une belle reliure en chagrin bleu :)

Anonyme a dit…

"Qu'au XIX, Verne, Dumas et Hugo arrivent dans le peloton de tête, qu'au XVIIIe on trouve Rousseau et Voltaire doit navrer beaucoup de libraires et réjouir ceux qui cherchent Sénancour, Mérimée, Chamfort ou Rivarol?"
Réflexion sans doute juste d'un point de vue bibliophilique, mais pas littéraire. Sur ce plan, il n'y a pas de comparaison possible entre Hugo et Mérimée, et si Rivarol est un auteur estimable, la lecture de Rousseau ou Voltaire offre un intérêt bien supérieur à celle du "Discours sur l'universalité de la langue française". Je crois que parmi les utilisateurs d'Ebay on compte des amateurs de littérature ou des bibliophiles (ce n'est pas toujours la même chose, votre remarque le prouve), enfin des acheteurs qui appartiennent aux deux catégories. J'ajoute que je n'en place aucune plus haut que l'autre. Après tout, le bonheur est sans les livres, qu'ils soient de poche ou de prix.
S.Greusard

Gonzalo a dit…

> "Après tout, le bonheur est sans les livres"

Cher monsieur, j'ignore s'il s'agit d'une coquille ou d'un lapsus, mais en tous cas cette phrase est amusante, un brin provocante sur ce blog! :oD

Le bonheur DANS les livres ou SANS les livres?.... Peut-être les deux...

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...