« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

samedi 12 février 2011

En exclusivité: découvrez les "bonnes feuilles" du 4ème numéro de La Nouvelle Revue des Livres Anciens, ainsi que quelques nouvelles du blog

Amis Bibliophiles bonjour,

Le blog du Bibliophile aura 4 ans au début du mois de mars, mais il franchi dès aujourd'hui la barre symbolique des 1000 articles postés: 1000 articles postés, quasiment 10000 commentaires et également plus de 2000 images.

Le mois de janvier aura également vu le blog du Bibliophile dépasser allègrement la barre (qui semblait infranchissable) des 12 000 visiteurs mensuels pour atteindre 14 300 visiteurs. 


Le mois de février est aussi une étape importante pour le blog et pour sa petite-grande soeur La Nouvelle Revue des Livres Anciens, qui a une double actualité: d'une part les éditions de La Nouvelle Revue des Livres Anciens proposent à tous leur premier ouvrage en souscription "Cazin, l'éponyme galvaudé", par Jean-Paul Fontaine. 


Et d'autre part, le 4ème numéro de la Nouvelle Revue des Livres Anciens vient de paraître et est déjà arrivé dans les boîtes aux lettres de nos abonnés. On ne dira jamais assez l'effort que demande à deux amateurs la publication d'une revue que nous espérons la plus professionnelle possible. 

Pour fêter ces heureux événements, nous proposons aujourd'hui à tous les lecteurs du blog qui ne seraient pas abonnés de découvrir les premières pages de quelques articles du quatrième numéro. Vous pouvez donc cliquer sur les images suivantes pour découvrir la revue plus en détail.

Cliquez sur l'image pour lire la page dans de bonnes conditions
Cliquez sur l'image pour lire la page dans de bonnes conditions
Cliquez sur l'image pour lire la page dans de bonnes conditions
Cliquez sur l'image pour lire la page dans de bonnes conditions
Cliquez sur l'image pour lire la page dans de bonnes conditions
Cliquez sur l'image pour lire la page dans de bonnes conditions
Cliquez sur l'image pour lire la page dans de bonnes conditions
La revue est naturellement toujours disponible par abonnement au prix de 42 euros par an pour la France et 50 euros pour l'étranger. Pour plus de renseignements, vous pouvez nos contacter à l'adresse suivante: nrlanciens@gmail.com.

Vous pouvez également nous adresser votre chèque, libellé au nom de La Nouvelle Revue des livres anciens, et adressé au 3 B, rue des 16e et 22e Dragons 51100 Reims France.

H

24 commentaires:

sandrine a dit…

Super! merci hugues pour cet avant gout de votre revue.
le temps me paraitra moins long.
Bien à vous
Bon weekend
Sandrine

sandrine a dit…

Juste un petit ;-) post, pour vous dire que je ne comprends pas cette différence faite entre amateur, souvent éclairé, et érudit qui ont à leur disposition beaucoup d'outils. Internet a permis l'accés facile à ces outils, pour ceux dont c'est la passion de chercher et de comprendre. Même si c'est relatif, devant l'inexploitation massive des documents un peu partout, il reste de belles découvertes à faire, aussi bien pour amateurs éclairés que pour érudits, tous passionnés et exigeants.
Votre revue fait partie de ces pierres qui viennent construire un mur de connaissances pour qui veut.
Bien à vous
sandrine

Hugues a dit…

Sandrine, quand j'écris "amateurs", je parle d'amateurs en matière de publication d'une revue.
Hugues

sandrine a dit…

d'accord, mèprise donc. J'attends de recevoir la mienne... le pyroscaphe n'a pas encore amarré...
Mais bon c'est aussi le contenu qui compte même si le contenant est important... On sait tous les contraintes (financiers et temps entre autre) d'un projet et on sait où on commence , pas ou ni comment ça fini; l'essentiel étant de durer.

Pierre a dit…

J'ai reçu la revue et suis entrain de la lire. Très bon numéro, il me semble. Chacun y trouve son compte et je retiens, entre autres, l'article très clair de M.C Planche.

Dans sa lettre aux abonnés absents, Hugues se désole de ne pas avoir assez de libraires et de bibliothécaires dans ses lecteurs. Qu'il comprenne bien que la lecture d'un tel périodique est un plaisir que l'on prend sur ses loisirs !

Je ne suis pas certain qu'il soit lui-même abonné personnellement (je ne parle pas de son entreprise) à des revues professionnelles et qu'il se couche, le soir, le sourire aux lèvres pour les feuilleter tranquillement... Qui sait ce que l'on trouve comme revue de loisir sur la table de nuit des libraires ?

Votre revue est excellente et elle continuera à être achetée et lue par des passionnés de plus en plus nombreux. Bravo, encore ! Pierre

Hugues a dit…

Cher Pierre,
Il n'est pas interdit de rêver et de se dire que les libraires sont aussi, parfois, bibliophiles.
Ou de penser que les libraires peuvent grapiller quelques heures dans une semaine bien remplie pour lire la Revue entre deux clients.
Enfin, les libraires peuvent également considérer la revue comme un outil de travail, et déclarer l'abonnement dans leurs frais professionnels.
Sourire. Merci en tout cas à vous pour votre soutien que ne s'est jamais démenti et qui a toujours été très fort. Cela nous touche.
Hugues

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Les médecins sont tous abonnés à au moins une revue médicale : à défaut d'y trouver distraction ou plaisir, il en va du contrôle continu des connaissances.
En bibliologie comme en médecine, les connaissances progressent sans arrêt.
Ce n'est que mon avis ....

Olivier a dit…

Cher Jean-Paul,
Je ne suis pas sûr que l'exemple des médecins et de la presse médicale soit les mieux choisis.

Bonne soirée,
Olivier

Olivier a dit…

soient

Le Bibliophile Rhemus a dit…

J'ai toujours cru qu'ils DEVAIENT être, professionnellement, irréprochables ... rêvais-je ?

sandrine a dit…

Tout ça, c'est bien joli mais si je ne reçois pas votre revue, je ne suis pas prête
1 de renouveler mon abonnement
2 de vous soutenir quelques part dans une entreprise que je trouve intéressante
3 de progresser gràce à vous, ainsi que cela m'avait été préconisé
;-)
Bien à vous
sandrine

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Nous sommes le dimanche 13 février.

J'ai reçu votre bulletin d'abonnement accompagné d'un chèque le vendredi 11 février, que vous aviez posté le mardi 8 février à Troo.

Votre exemplaire a été posté hier samedi 12 février.

Pouvais-je faire plus rapidement ?

Hugues a dit…

On se détend Sandrine... quand on envoie le paiement de son abonnement après la parution, il est difficile d'avoir son exemplaire le même jour que les abonnés depuis deux ans...
:)
Hugues

sandrine a dit…

Bonjour,Non, bien sûr, je comprends.
merci Bibliophile Rhémus de votre réponse. je m'y suis très mal prise pour vous demandez à quel date je recevrais votre numero; pardonnez moi pour cette indélicatesse. J'ai hâte de lire la suite des articles vu sur le site.
Bon Dimanche
Bien à vous
Sandrine

sandrine a dit…

Hugues, nos commentaires se sont croisés. c'est également à vous que je m'adressais.
Bien à vous;
Sandrine

Gonzalo a dit…

Désolé pour le hors sujet, mais je viens de tomber là dessus sur le blog de Frédéric Barbier (qui vient, par ailleurs, de relayer l'appel à souscription pour le Cazin), et ça m'a bien fait rire :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=7e2bA3tTYow

sandrine a dit…

:-))
no comment!
sandrine

Daniel a dit…

Billet d'humour, A Hugues, Pierre, aux abonnés et non abonnés, et à mon raton-laveur

Du bibliobraire et du liphile..;

Pourquoi opposer ces deux mondes intimement liés et complémentaires. Pendant plus de vingt ans bibliophile éclairé, ou allumé je ne sais plus, bibliopathe disaient mes amis ennemis, et depuis quelques années devenu libraire inculte.
Et si l'ignorance sous entendu des libraires était liée aux radinisme des bibliophiles!...Les contraintes économiques, l'obligation de rotation du stock ne nous permet souvent plus de faire la belle fiche, si ce n'est pour le très haut de gamme. Que j'aimerai fouiner dans mon Moréri, éplucher le Larousse du XIXeme, fissurer les nerfs de mes Brunet et autres bibliographies à m'en servir en permanence, fouiller mes piles de vieux catalogues! Mais faire de grande recherches bibliographiques et historiques, passer huit heures sur un livre du XVIe dont, amis bibliophiles vous ne voudrez pas donner 300 euros...cela ne paye pas au smic la fiche!...J'en arrive à me demander si, sur ebay dont vous êtes friands, certains ne mettent pas volontairement des pseudos descriptifs sans aucun détail et des photos flous pour flatter le bibliophile heureux d'avoir chiné le chopin...et un peu désespéré que les enchères montent et qu'il ne soit pas le seul à l'avoir vu!...Ceci dit, assez de temps perdu! je vais vite continuer mon travail, collationner des ouvrages et faire des fiches pas toujours aussi soignées que je le souhaiterai, mais de compromis. Le libraire n'est plus un conteur, mais un compteur, de feuillets...et de raton-laveur...

Félicitation pour la revue que je viens de recevoir,
Bien amicalement
Daniel B.
PS : descriptif de mon bureau , à peine de la place pour le clavier, à Gauche le T 3 du Carteret, le 4 du Tchemerzine et le 2 du Brunet par terre le T6 du larousse XIXeme Le tout pour une recherche sur un Diderot illustré, à droite le T7 du Vicaire pas encore rangé...et des piles de livres anciens partout, inculte mais documenté!...

Hugues a dit…

Bonjour Daniel,
Merci pour votre commentaire. Je dirais juste "42 euros", 42 euros seulement pour les libraires non bibliophiles pour lesquels la NRLA est un outil (à passer en frais pro), 42 euros pour les libraires bibliophiles, que la lecture sortira des fiches et des bibliographies!
Un misère si on raisonne en termes de pouvoir d'achat bibliophile.
:) :) :)
Hugues
P.S.: on se retrouve où vous savez :)

Daniel a dit…

Bien d'accord avec vous, et je conseille à tous mes amis libraires de s'abonner à cette revue bien utile et agréable...
Daniel B.

frs a dit…

Les commentaires des blogs bibliophiles semblent infestés depuis quelques semaines par un virus fatiguant.
Comment soulager les 12000 lecteurs de ce fléau ( calamité qui s' abat sur une population ) ?
Bien à vous,
Nicolo

Le Bibliophile Rhemus a dit…

trojan "muzzle" ...

frs a dit…

Excellent,
mais certaines variétés sont retive au mors ou prennent le mors aux dents.
Qu' en pense notre ami vétérinaire ad ?

Hugues a dit…

On se calme Messieurs svp. Soyez gentils.
Hugues

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...