« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

dimanche 27 mai 2012

Les différents types de reliure: la reliure brodée au XVIIIe

Amis Bibliophiles bonsoir,


Voici un livre qui entre largement dans les critères “bon marché” de Benoit, fruit d’une chine dans un déballage de fin de semaine “où je ne trouve jamais rien”.


Il s’agit d’un petit livre (94 mm x 60 mm) couvert d’une broderie sur soie vieux-rose. Les encadrements sont constitués de pièces métalliques rebrodées, les plats sont ornés d’un médaillon formé d’un miroir de mica étamé serti d’un galon doré et maintenu par la broderie argent des lambrequins, au dessus d’une corbeille dorée brodée. Les deux plats présentent le même décor, le miroir porte un monogramme CAD.  Le dos à faux nerfs brodés porte l’inscription “ANE 1779". Les tranches sont dorées, deux signets de soie, l’un rouge l’autre bleu sont cousus dans la coiffe. Les contre-plats sont recouverts d’un papier marbré imprimé d’un motif doré. Un petit étui de carton couvert d’un papier gaufré à l’imitation du tissu et bien dans le style des papiers d’Augsbourg protège le livre.


Le  sujet du livre “Les bonnes étrennes utiles aux chrétiens” à Paris chez Valade, ne nous surprend pas. La seconde moitié du XVIII e siècle marqua un réel engouement pour les petits almanachs en tous genres.  Nous ne comptons plus les Calendriers, Almanachs, Etrennes Mignonnes, Etrennes Nouvelles, Etrennes spirituelles etc, dont John Grand-Carteret a publié un inventaire à Paris en 1896. Ces petites publications bénéficient assez souvent de reliures à décor.


Leurs reliures de soie brodée, s’ornent sur les plats d’un médaillon  peint armorié ou d’une miniature ou d'une gravure, parfois sous mica ou d’un miroir, ou de compositions brodées multicolores ou or et argent.

Quelques exemplaires sont passés en vente Chez Alde le 24 avril 2008 (bibliothèque Claude L.) ou chez Thierry de Maigret le 6 avril denier.


Pour finir sur ce livre le “Calendrier pour l’année bissextile MDCC.LXXX.” enserre l’unique cahier du livre. Ainsi les premières pages du calendrier ouvrent le livre et les dernières le ferment. Bon, je retourne au maroquin...

Lauverjat

5 commentaires:

calamar a dit…

c'est très beau, et ça donne envie de passer son temps dans les foires et brocantes...
bravo Hugues !

Hugues a dit…

Merci Calamar, mais c'est Lauverjat qu'il faut féliciter, puisque c'est lui qui l'a trouvé pour le prix d'une poignée de cerises dans une brocante! :)
Hugues

Textor a dit…

Au point de croix, j'imagine ?

Pierre a dit…

Charmant et en bel état. A offrir pour une jeune communiante* Pierre

* non, je blague

calamar a dit…

oups... Bravo Lauverjat !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...