« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

lundi 14 décembre 2015

Dans l'agenda du bibliophile: "Quand la bibliothèque devient musée : les objets en bibliothèque", atelier de la BNF

Amis Bibliophiles bonsoir,

Qui n'a pas réuni, sur les rayonnages de ses bibliothèques, devant les livres le plus souvent, quelques objets rassemblés au fil des années.


Ce sont ces "objets en bibliothèque" que les Ateliers du livre de la BNF proposent de découvrir, sur le site François Mitterrand, le jeudi 17 décembre 2015 entre 14h et 19h (entrée libre).

"Quand la bibliothèque devient musée : les objets en bibliothèque
Dans le cadre de ses Ateliers du livre, inaugurés en 2002, la Bibliothèque nationale de France consacre depuis 2010 une session annuelle à l'histoire des bibliothèques. Cette 38e édition se propose, au cours d'une après-midi de communications suivie d'une table ronde de professionnels, d'interroger la place de l'objet en bibliothèque. 

En quoi ces collections d'objets sont-elles constitutives des fonds conservés par les bibliothèques ? 
Comment sont-elles entrées dans ces institutions ? Leur présence a-t-elle toujours été acceptée ou a-t-elle fait l’objet de remises en question ? 
La légitimité de leur présence une fois établie, comment les bibliothèques ont-elles décidé de les valoriser auprès de leurs différents publics ? 

Avec des représentants de la Bibliothèque nationale de France, de la bibliothèque Sainte Geneviève, de la bibliothèque Inguimbertine et des musées de carpentras, de la Bibliothèque nationale centrale de Rome, de la British Library, des bibliothèques de Rouen, de Rennes 
et de l'Académie nationale de médecine.

Les conférences, en français et en anglais, seront proposées en traduction simultanée.
***
Cet Atelier est organisé en partenariat avec l'Ecole nationale des Chartes et l'Ecole nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques.
***
Programme complet de la manifestation et informations pratiques dans l'agenda culturel de la BnF à cette adresse : 
http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_culture/auditoriums/f.atelier_livre.html?seance=1223922486475"

14h Ouverture
Yves Alix, directeur de l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques,
Jean-Michel Leniaud, directeur de l’École nationale des chartes,
Denis Bruckmann, directeur des collections de la Bibliothèque nationale de France

"Une bibliothèque (..) c'est aussi le royaume du hasard" (A. Manguel)
Christine Bénévent, professeur à l'École nationale des chartes

Quand patrimoine écrit et patrimoine muséal sont indissociables : la bibliothèque Inguimbertine
Jean-François Delmas, conservateur général, directeur de la bibliothèque Inguimbertine et des musées de Carpentras

Le Musée Bodoni à la Bibliothèque Palatine de Parme et la tradition des musées dans les bibliothèques italiennes
Andrea de Pasquale, directeur de la Bibliothèque nationale centrale de Rome

15h40-15h50 Questions

La place des "antiquités écrites" et les projets pour un nouveau Cabinet des médailles à la Bibliothèque nationale (1800-1865)
Felicity Bodenstein, Postdoctoral fellow au Kunsthistorisches Institut, Florence

Enlightenment universalism and large-scale cultural engagement: The British Library
Kristian Jensen, Head of Collections and Curation, British Library

16h40-17h Questions 

17h - 19h Table ronde : Quelle place pour ces objets aujourd’hui en bibliothèque ?
La légitimité de leur présence, en bibliothèque plutôt qu’en musée, continue-t-elle d’être discutée ? Quels avantages et quelles difficultés présentent ces collections en termes de conservation et de valorisation ? Quelle(s) attitude(s) peut adopter un professionnel découvrant ce type de collections dans ses fonds ? Telles sont quelques-unes des questions qui seront abordées au cours de cette table ronde.
Animée par Gennaro Toscano, directeur des études du département des conservateurs et directeur des relations scientifiques à l’Institut national du Patrimoine.
Avec Claire Basquin, conservateur responsable du Patrimoine et des Maisons littéraires, Réseau des bibliothèques de Rouen,
Sarah Toulouse, conservateur au Musée des arts et des lettres Henri Pollès de la bibliothèque municipale de Rennes,
Joël Huthwohl, directeur du département des Arts du spectacle de la Bibliothèque nationale de France,
Yannick Nexon, chef du département de la Réserve de la bibliothèque Sainte Geneviève,

Jérôme Van Wijland, conservateur d’État, directeur de la bibliothèque de l’Académie nationale de médecine

H

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci beaucoup pour l'info cher H. !

Une petite question annexe : je ne parviens pas à trouver en ligne les résultats de la vente Pierre Bergé... J'ai peut être mal cherché... Si l'un d'entre vous peut donner le lien ici svp ?

B.

Philippem a dit…

Belle réunion de jetons de la Société des Bibliophiles François .... C'est la vôtre Hugues ?
En ce qui concerne les résultats de la vente P. Bergé, ils sont disponibles ici :
http://www.pba-auctions.com/html/resultats.jsp?id=24408

Renaud a dit…

Vente Bergé... Il achète donc en juin 2009 chez Christie’s le lot 18 (Essais de Montaigne) pour 715 000 euros sans les frais (estimé entre 200 et 300 000 euros) et le revend 145 000 euros six ans plus tard.

Heureusement qu'il aimait Flaubert et Baudelaire...

Hugues a dit…

Je crois que n'est le même.
H

Philippem a dit…

Dans l'express : "L'édition originale des Essais de Montaigne (1580), estimée entre 150.000 et 200.000 euros, n'a en revanche pas dépassé les 145.000 euros. "C'est parce que les collectionneurs savent que je possède une édition encore plus belle qui sera mise en vente plus tard", s'est amusé Pierre Bergé. "

Renaud a dit…

J'ai le catalogue de la vente 2009. Il s'agit bien du même.

Philippem a dit…

Renaud, il semble qu'il s'agisse de deux exemplaires différents : celui vendu chez Christie's en 2009 mesure 164x105mm, tandis que celui qui a été vendu par P. Bergé fait 156x99mm. C'est cher du mm !

Anonyme a dit…

L'exemplaire Bergé est celui acheté chez Bérès. Des Valois à Henri IV, n° 239 (avec errata provenant d'un autre exemplaire et gardes renouvellée). Ce n'est pas celui de Christies, qui n'était pas vérolé.


Eric

Renaud a dit…

Philippem,

probablement une erreur de l'expert mais regardez la photo de l'exemplaire...
Le même : http://www.christies.com/lotfinder/ZoomImage.aspx?image=/LotFinderImages/D52211/D5221148

Renaud a dit…

Au temps pour moi. Trompeur en tous cas... l'exemplaire Christie's a été abondamment filmé sur la table de la bibliothèque de Bergé pour faire la promotion de cette première vacation !

Quelqu'un sait-il qui était le vendeur de cette vente (25 juin 2009, Bibliothèque littéraire d'un amateur parisien) ?

Lauverjat a dit…

Le catalogue de la vente Pierre Bergé ne fait pas mystère de l'origine Pierre Bérès n°239 du Montaigne. Le catalogue Bérès offre une reproduction de la page de titre avec les ex-libris signalés. Le prix Bérès n'est pas indiqué dans la liste des prix ajoutée au catalogue en décembre 1994.

Lauverjat

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...