« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

lundi 25 juin 2007

Enigme n°4 - La solution

Le mot utilisé par les gens du monde du livre pour désigner un livre prohibé au 18ème siècle est le substantif : Marron.

Pourquoi pirate dans l'indice? Un pirate abandonné par ses frères sur une île pour mauvaise était marronné, ou devenait "marron" ou "maron".

Félicitations à Raphael, qui a trouvé la bonne réponse à 20h24, soit 9 minutes après sa mise en ligne.

Félicitations également à Philippe "Lexovien", qui a également trouvé la bonne réponse, mais un peu plus tard.

Je ne sais pas si cela vous a plu, et si vous cherchez vraiment chez vous... mais ce qui est certain, c'est que vous fûtes nombreux à passer sur le blog ce soir, très nombreux!

Vous en voulez encore?

H

7 commentaires:

Bertrand a dit…

Honte à moi. Il suffisait de trouver. On en trouve la définition dans Pierre Larousse, Grand Dictionnaire Universel du XIXè siècle...

Marron : Typogr. Ouvrage imprimé clandestinement. Tome X, page 1247, colonne 4.

Je le répète, j'ai honte et je vais me flageller une bonne partie de la nuit et du jour, peut-être même jusqu'à aller expier ma faute devant les camelots de St-Sulpice jeudi. N'est-ce pas Hugues ?

Amicalement, Bertrand

Anonyme a dit…

Il y a bien toujours un livre à gagner, à choisir dans votre bibliothèque ?

Hugues a dit…

Bien sûr, et en plus je viens faire le ménage chez vous pendant 1 an!

Il y aura une récompense, qui fera plaisir à un bibliophile.

Mais un des mes livres? allons, allons.

H

wall a dit…

Il y a un troublion qui n'aime vos énigmes en tout cas... mais ce n'est pas moi :)

Hugues a dit…

oN a bien sût le droit de ne pas aimer, mais il me serait très utile que la personne qui n'est pas satisfaire me contacte.

Notamment pour me dire pourquoi elle n'aime pas, et si je peux améliorer quelque chose.

Mon mail : blog.bibliophile@gmail.com

H

Anonyme a dit…

Donc, nous sommes bien d'accord.
Si on entre chez un libraire, on peut lui tenir à peu près ce langage :

" Cher monsieur, je cherche un Chopin. Ne me refilez donc pas un marron... ou je vous colle une beigne".

TE

Anonyme a dit…

ou... cher ami, je cherche un chopin, ne me refilez pas un rameau... ou je vous mets un marron...

:)

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...