« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

mardi 17 octobre 2017

L’imprimerie clandestine à Paris au 18ème

Amis Bibliophiles bonsoir,
Si les livres prohibés faisaient partie du « quotidien » des lecteurs du 18ème, leur production n’était toutefois pas sans risques. 

Aussi, si les risques se limitaient à l’acheminement vers Paris depuis l’étranger pour les livres interdits (on connaît ainsi une filière depuis la Suisse, qui passait par Troyes), quand ces mêmes livres étaient imprimés à Paris, la pratique était plus...
La suite du texte et les images sont à retrouver sur la nouvelle version du Blog du Bibliophile: bibliophilie.com

H

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...