« Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler. » Charles Nodier
"On devient bibliophile sur le champ de bataille, au feu des achats, au contact journalier des bibliophiles, des libraires et des livres."
Henri Beraldi, 1897.

frise2

frise2

mercredi 12 décembre 2007

A quoi reconnaître un vrai bibliophile? Au goût!

Amis Bibliophiles Bonsoir,

Nous avons souvent débattu de la définition de la bibliophilie et du bibliophile. Débats vains... jusqu'à aujourd'hui où je crois pouvoir affirmer qu'une nouvelle fois, c'est grâce au blog que la vérité va éclater.

Le bibliophile, vous en conviendrez tous, vous dont la modestie n'a d'égale que l'avidité à remplir vous rayonnages, le bibliophile est homme (ou femme) de goût. Le bibliophile, tout en s'en défendant, n'est souvent qu'à un demi-pas de la bibliomanie et autres névroses. Pourquoi? Car face au livre, il ne sait plus faire preuve de discernement.

Alors voilà, au contraire du bibliomane, le bibliophile saura choisir, et plutôt que de s'encombrer de volumes inutiles, il saura faire preuve de goût et s'entourer des objets suivants....

Ce n'est pas votre cas? Vous n'en possédez aucun, mais vous avez 37 éditions différentes des Fables de La Fontaine.... Aïe, mille regrets...

H

33 commentaires:

Anonyme a dit…

Génial !

"Vos livres éternels ne me contentent pas,
Et hors un gros Plutarque à mettre mes rabats,
Vous devriez brûler tout ce meuble inutile..."

Chrysale

bertrand a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
bertrand a dit…

Pour moi, les objets montrés ci-dessus, comme d'ailleurs tout objet dont le but final est de montrer un livre dont à la fois son enveloppe extérieure et son contenu sont détournés de sa fonction primaire, à savoir la reliure ne sert plus à protéger le livre et le contenu (texte ou/et illustrations) ne sont plus lisibles, ces objets disais-je relèvent uniquement de la bibeloterie. Je mets évidemment les livres évidés pour en faire des caches ou des boîtes à cigares dans le même lot...

Tels les livres ouverts laqués et couverts de fleurs séchées...

Tels les livres anciens dont le pourtour est brûlé pour faire ambiance "grimoire" (j'en ai vu).

Tout ces objets ne relèvent en aucune façon, ni du bibliophile, ni même du bibliomane, qui je le crois, même s'il accumule les livres sans toujours les lire veut toujours en garder la possibilité et avoir des livres "intacts".

Quelle belle plaisanterie Hugues pour les bibliophiles et bibliomanes que cet article !

Amitiés, Bertrand

Jean-Paul a dit…

Hors-sujet, Hugues. Copie à refaire.

Jean-Paul

Hugues a dit…

On se détend mes lapins.
Un peu de légèreté ne fait jamais de mal.
Car naturellement, vous avez bien vu (est-ce bien certain?) que j'étais totalement sérieux...
Hugues

bertrand a dit…

Pas de soucis. On avait bien senti le côté "provoc" !!

Amitiés bibelotières, Bertrand

Anonyme a dit…

Merci, Hugues, de nous faire sourire...

Je suis trop respectueux du livre pour l'amputer de son contenu (phrases, style, illustrations) ou de son enveloppe. Par contre, j'aime détourner certains objets afin de le mettre en valeur. Par exemple, j'ai peint dans ma "bibliotheque-librairie" un meuble bas à deux battants (de faible valeur, je précise pour les amoureux du beau bois...) de telle façon que chaque porte représente le premier plat caractéristique de deux ouvrages de la NRF... Ce meuble cache une chaine audio et ses enceintes inesthétiques.
Dans le même style "kitch", j'ai les inévitables serre-livres en forme de livre, la petite boite range-tout avec dos orné façon cuir et ses approximatives dorures... Bertrand, quand je vous dis que je suis le dernier de la classe !(lol)

Par contre, il m'arrive d'envoyer de nombreux livres au pilon dans le cadre d'une de mes activités bénévoles. C'est toujours avec un pincement au cœur ! Alors, une horloge ? Pourquoi Pas ?

Cordialement. Pierre

bertrand a dit…

Je pense que l'on peut être bibliophile ou bibliomane ET fétichiste, ce n'est pas incompatible.

Quant à avoir du papier toilette au motif "incunable" imprimé en fac-similé... pourquoi pas mais je n'irais pas jusque là.

Par contre utiliser de vieilles feuilles XVIIIè siècle issues d'une épave de livre sans intérêt pour habiller un abbat-jour IKEA pourquoi pas ??!

Amitiés, Bertrand

Anonyme a dit…

Otez moi un doute Hugues : il s'agit de reproductions en résine ou de vrais reliures? En tous cas, si un jour je suis lassé de mes ouvrages, sait on jamais, un coup de folie, je retiens les nombreuses suggestions, toutes plus heureuses les unes que les autres...
J'ai personnellement un faible pour le range-télécommande : enfin la rencontre de la littérature et de la technologie, je savais que c'était possible...
En tous cas Merci beaucoup pour ces trouvailles.
Philippem

Valérie a dit…

Au moins, chez Ikea, ils mettent de vrais livres dans leurs bibliothèques (d'accord, écrits en suédois, mais tout de même, de vrais livres) ;-)
Ces objets font-ils partie d'une "wishlist", Hugues ?
Blague à part, j'ai découvert ce blog récemment, et je le lis quotidiennement depuis.
Qu'est-ce qu'un "bibliopégimane" ?

Hugues a dit…

Valérie, soyez la bienvenue, un bibliopégimane est un amateur de reliures.
Non, ce n'est pas une wishlist (!), et je ne sais pas si ces objets sont des trompe-l'oeil ou de vraies reliures, mais les objets sont amusants.
Ce détournement de livres anciens n'est pas une nouveauté, il est probable que cela existe depuis le 18ème, et pour ma part, je trouve cela amusant, même si évidemment je considère que c'est à part, par rapport à la bibliophilie.
H

Jean-Paul a dit…

Bonsoir Valérie,

Ce pourrait être l'énigme du jour !?....
Réponse dans quelques jours, aux Editions des Cendres ......

Jean-Paul

Valérie a dit…

Alors j'étais (je suis) une bibliopégimane sans même le savoir !

Hugues a dit…

Une Bibliopégimane! Génial!
Valérie, pourriez-vous avoir la gentillesse de me contacter par email?
blog.bibliophile@gmail.com
Merci
Hugues

Jean-Paul a dit…

Plus sérieusement : pour les bibliopégimanes aux goûts discutables, il y a les reliures de "Kno", alias Daniel Knoderer !

Jean-Paul

bertrand a dit…

C'est amusant Jean-Paul, car justement, je suis allé voir une exposition de reliures de Daniel Knoderer dans une Galerie d'art près de chez moi il y a quelques mois de cela.

Déconcertant ! Le mot est même souvent faible. Pour en faire un petit compte rendu rapide je dirais que ce sont des reliures faites de matières très modernes (plastiques, résines diverses, mais aussi cuir et carton, des couleurs très criardes, vivantes et gaies, une forme qui n'a q'un lointain rapport avec le livre relié traditionnel... il faut savoir que 8 livre sur 10 ne peuvent être posés debout sur une table (leur forme étrange ne leur permet pas...)

Impression globale : Le texte est interprété façon "art contemporain", il "sublimé" on va dire... à tel point que le texte imprimé (je veux dire papier, typo, etc), est, à mon goût, totalement zappé ou alors je n'ai pas bien compris le message (c'est fort possible en vieux "tradi" de 36 ans que je suis...).

Pour vous faire une idée sur les reliures-objet de Daniel Knoderer voici quelques liens :

Knoderer et quelques autres.

http://www.2wisted.co.uk/pimpernel/artofthebook/

http://www.loustal.net/actu/trouvailles.htm

On aime, on aime pas. Ca ne laisse pas indifférent. Est-ce de la bibliophilie ? Les anglophones dénomme Knoderer a "French Book Artist" ... le mot relieur n'apparait pas... est-ce un signe ?

Amitiés dubitatives, Bertrand

bertrand a dit…

A voir sur le sujet pour les plus curieux...

http://cgi.ebay.fr/ANCIEN-COFFRET-A-CIGARES-BOITE-LIVRES-EN-CUIR-1920-40_W0QQitemZ220182258973QQihZ012QQcategoryZ78982QQssPageNameZWDVWQQrdZ1QQcmdZViewItem

http://cgi.ebay.fr/Boite-en-bois-de-livre-de-miroir-en-cuir-tibetain-rare_W0QQitemZ180190791730QQihZ008QQcategoryZ121372QQssPageNameZWDVWQQrdZ1QQcmdZViewItem

http://cgi.ebay.fr/LIVRE-BOITE-SECRETE-XVIII_W0QQitemZ370003199073QQihZ024QQcategoryZ114180QQssPageNameZWDVWQQrdZ1QQcmdZViewItem

http://cgi.ebay.fr/PETITE-BOITE-LIVRE-ANCIEN-RELIURE-CUIR-MARQUE-JONQUET_W0QQitemZ120193935880QQihZ002QQcategoryZ114180QQssPageNameZWDVWQQrdZ1QQcmdZViewItem

http://cgi.ebay.fr/BOUTEILLE-A-ALCOOL-EN-VERRE-CACHEE-DANS-FAUX-LIVRE_W0QQitemZ230202085199QQihZ013QQcategoryZ78993QQssPageNameZWDVWQQrdZ1QQcmdZViewItem

http://cgi.ebay.fr/GOGOTINE-FAUX-LIVRE-10-AMPOULES-WHISKY-Remede-de-cheval_W0QQitemZ170177216047QQihZ007QQcategoryZ17818QQssPageNameZWDVWQQrdZ1QQcmdZViewItem

http://cgi.ebay.fr/PENDULE-DECORATION-FAUX-LIVRE-NEUVE_W0QQitemZ230176365636QQihZ013QQcategoryZ140335QQrdZ1QQssPageNameZWD1VQQcmdZViewItem

Pour tous les goûts... même les plus mauvais...

Amitiés nocturnes, Bertrand

Jean-Paul a dit…

Très bonne journée à tous !
Si vous voulez la commencer par un éclat de rire, rendez-vous sur ebay : "Histoire de Gil Blas de Santillane par Mr Le Sage"....

Jean-Paul

Gonzalo a dit…

Vous pouvez, si vous le souhaitez, acheter des panneaux entiers de fausses reliures, pour habiller vos murs. Ca doit se vendre au mètre carré j'imagine:

http://www.manorbindery.co.uk/replica_infopage.htm

(pour les amateurs de livres-bibelots, ne pas hésiter à se balader sur le site).

bertrand a dit…

Des bibliothèques entières en fausses belles reliures...

Le summum de l'anti-bibliophilie...

Dire qu'il y en a qui, pour obtenir le même effet visuel (ou presque) sont prêts à dépenser des millions !!!

Quelle bande de fous furieux nous faisons tout de même !

Amitiés, Bertrand

Hugues a dit…

Magnifique Jean-Paul...

http://cgi.ebay.fr/Histoire-de-Gil-Blas-De-Santillane-par-Mr-Le-Sage_W0QQitemZ360002390445QQihZ023QQcategoryZ34188QQssPageNameZWDVWQQrdZ1QQcmdZViewItem

Et vive Louis XVIII!
Hugues

bertrand a dit…

Ne vous moquez pas !

Il faut éduquer Jean-Paul, envoyez un mail à ce brave vendeur et dites lui que Louis XVIII ne fait rien à l'affaire.

Quand je pense que j'ai un livre sous les yeux marqué MD C VI, ne serait-ce Louis VI le gros mon fillot ?

Les perles de ce type sont légions.
Il y a deux jours j'ai lu une annonce avec marqué :

"reliure très certainement en peau de bête."

Sympa non ?

Amitiés, Bertrand

Pilou a dit…

En regardant le site des reliures postiches pour bibliothèques, Louis XVI avait dans son cabinet de lecture du château de Versailles, exactement la même chose. Une porte dérobée, menant à sa salle de billard, complètement cachée par une fausse bibliothèque pleine de reliures en maroquin rouge aux armes de France, toutes plus fausses les unes que les autres. Bon, le reste de la bibliothèque est vrai par contre...

Xavier a dit…

Hughes, juste une suggestion, et pour faire suite à Louis XVIII, si l'on faisait une section "bétisier" ?
Xavier

Jean-Paul a dit…

L'idée du "bêtisier" de Xavier est plus sympathique que "à éviter sur ebay".

Jean-Paul

Hugues a dit…

En effet, l'idée du bétisier est meilleure... c'est bien pour cela que je vous l'ai déjà proposée il y a une quinzaine de jours, en vous demandant vos contributions!
Et oui!
Sourire.
Hugues

Anonyme a dit…

Traquer l'imbécile plutôt que le malhonnête, c'est pas sûr que ce soit vraiment plus sympathique.

Ca fait un peu dîner de c..., votre affaire.

G.

Hugues a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Hugues a dit…

Merci G. pour ce commentaire aussi utile qu'élégamment signé.

Pour résumer les choses, mais vos interventions fréquentes sur le blog tendent à montrer que vous le fréquentez régulièrement, ce que vous suggérez ou le fait que vous puissiez imaginer que je vois les choses ainsi est totalement hors-sujet.

Ce n'est pas l'esprit que j'ai voulu insuffler au blog, et je ne le laisserai pas partir dans cette direction. Si vous avez lu une seule chose de ce genre sur le blog, vous l'avez mal interprêtée.

Et pour vous en donner l'exemple, je suis le premier à remplir le bétisier en avouant que j'ai un jour acheté par correspondance et un peu rapidement les mémoires d'un certain Laffite (Belge), en pensant acheter les mémoires du flibustier.

Donc voilà, le con, c'est moi, mais je vous en prie, vous êtes toujours le bienvenu au dîner de lundi, enfin, si on arrive à en savoir un peu plus sur vous.

Hugues.

bertrand a dit…

Un dîner de con ? Voilà bien une drôle d'idée.

Je croyais au contraire qu'on allait tous bien discuter de nos belles affaires, de nos déconvenues, de ne joies, de nos peines, bref de tout ce qui fait la dûre vie d'un bibliophile, qu'il soit en herbe, en bois ou en acier...

M'est avis qu'aucun lecteur sérieux du blog croira qu'on peut ne serait-ce que deux minutes se moquer de nos participants du blog.

S'il y a eu un peu de dérision à propos d'une annonce Ebay et la suggestion d'un bêtisier Ebay, c'est seulement parce que comme tu les domaines, la bibliophile prête parfois à dérision... et c'est tant mieux !

Tenez, je m'inscris en Con n°2 après Hugues ce soir.

J'ai reçu aujourd'hui un exemplaire de De l'Esprit d'Helvetius acheté sur Ebay...

Une épave ! Enfin, disons pour être juste, un peu moins qu'une épave...

Comme m'a dit Hugues : "Mais tu le voyais pourtant !".

Bah oui, mais quand ont est c.. on est c... qu'est-ce que vous voulez que je vous dise.

Voir un De l'Esprit d'Helvetius, 1758, EO de second tirage (rare) partir à vil prix, même s'il n'est pas très beau... ça me défrise (ah oui, j'avais oublié de vous dire que je suis frisé).

Alors comme dit l'autre : "J'ai craqué chef !"

Evidemmen je ne l'ai pas payé cher, moins cher que ma nuit d'hôtel et mon TGV pour aller vous rejoindre lundi et mardi à Bérès... Mais tout de même... Quand je l'ai eu entre les mains, au bout de 10 minutes (c'est pour les reptiliens mégalosaurus le temps qu'il faut pour que l'info aille des yeux au cerveau... je sais c'est long !!), je me suis dit : Mais que t'es c... mon pauv' garçon (et là j'ai invoqué mon demi-dieu de la bibliophilie alias JPF que tout le monde connait ici pour son posé et son sérieux en l'affaire... qui me disait il y a peu encore... "sors-toi d'là gamin" (enfin je traduis).

Je vais y penser Jean-Paul. Donc sur le podium pour ce soir,

con n°1 déclaré : Hugues
con n°2 déclaré : Bertrand

qui osera s'affubler du titre tant envié de con n°3 ?

Allez, sur ce, à lundi à Bérès (et là, promis, des c... y'en aura...)

Amitiés complètement tapées d'avoir acheté un Helvetius démembré, Bertrand

Anonyme a dit…

Va pour le n°3, si vous m'acceptez : j'ai acheté en vente publique (sur ordre) les "Imagines Mortis" d'Holbein, "bien complet de toutes ses gravures" selon "l'expert". Ce que ce dernier a omis de préciser c'est qu'il n'y avait que les gravures...
Philippem

Pilou a dit…

Et en avant pour le 4e du nom... J'ai acheté il y a assez longtemps un volume des Aventures de Télémaque, sur ebay. Après avoir remporté l'enchère, le vendeur me dit "Bah en fait, le livre est "un peu" abimé. Je vous envoie des photos, Si vous voulez, je vous le fait à 10€ au lieu de 24." Soit, je regarde les photos, gentiment, et pour ne pas le froisser je prends le livre. A l'arrivée, je crois qu'il s'agit du livre le plus ignoble que j'ai, sale, sans titre, avec des gribouillis partout. J'ai même hésité à l'envoyer à la poubelle. Et au final, j'ai perdu 10€, déjà beaucoup trop. Ca m'apprendra à être trop gentil (trop con?)

A.A.A a dit…

Ces panneaux de faux livres sont, à mon avis, un symbole très révélateur de l'ambigüité de la bibliophilie.
D'un côté, une bibliophilie ouverte, illustrée par notre hôte, de l'autre une façon d'exhiber son savoir et son statut social.

Ces fausses reliures me rappellent cette phrase de Hugo, trouvée dans le Galantaris " il y a des gens qui ont une bibliothèque comme les eunuques un harem".

Je crois ainsi que tout amateur de livre se doit d'en posséder un rayonnage de faux livres, comme un rempart à la tentation du snobisme bibliophile.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...